Les mesures « Place au soleil » en faveur du développement de l’énergie solaire en France

place au soleil

Dans un contexte de libération des énergies renouvelables et plus particulièrement de l’énergie solaire pour atteindre les objectifs fixés par la Loi Transition énergétique, le Gouvernement a lancé fin juin le plan « Place au soleil ».

Une série de mesures a été annoncée afin de développer l’utilisation de cette énergie renouvelable qui possède aujourd’hui le coût de production le plus compétitif.

Inolys vous dévoile ces mesures en faveur de l’autoconsommation individuelle.

Le débat sur la Programmation pluriannuelle pour l’énergie (PPE) a ouvert de nouvelles réflexions gouvernementales pour le développement du photovoltaïque et du solaire thermique en France.

Dénommée « Place au Soleil », cette démarche a pour ambitions de mobiliser chaque acteurs, professionnels et particuliers.

« Place au Soleil » pour les particuliers

L’autoconsommation est de plus en plus accessible et attractive pour les particuliers avec la baisse significative des coûts de production. Comme en témoigne les derniers chiffres, cette évolution de coûts justifie la forte croissance actuelle de la production d’électricité solaire avec :

  • Un doublement des raccordements en 2018 (1200 à 1500 MW attendus) par rapport à 2017 (875 MW raccordés)
  • Un parc solaire fin 2017 de 8 GW et un objectif PPE de 10,2 GW en 2018-07-10

Un autre aspect attractif de l’autoconsommation est le fait que, en produisant sa propre électricité, le citoyen peut maîtriser l’origine d’une partie de sa consommation, réduire et sécuriser une partie de sa facture d’électricité. Il peut ainsi faire baisser sa facture de 15 à 25 %.  L’autoconsommation est aussi accessible partout où il y a du soleil, même au Nord de la France !

L’autoconsommation a par ailleurs la particularité de pouvoir mesurer ses bénéfices économiques sur du long terme. En effet, une fois l’investissement de départ réalisé, le prix de revient de l’électricité autoconsommée n’est plus soumis aux variations et aux évolutions du tarif du fournisseur sur le réseau.

L’autoconsommation est enfin un moyen simple et accessible pour contribuer à la mise en œuvre des objectifs fixés dans le Plan Climat.

C’est dans ce cadre que la démarche « Place au soleil » du Gouvernement a présenté une série de mesures pour encourager les citoyens à s’emparer de l’autoconsommation :

  • Mesure 1

    Renouveler l’exonération de CSPE pour les projets d’autoconsommation.

  • Mesure 2

    Protéger le consommateur en renforçant les exigences de qualité qui portent sur les installateurs de dispositifs d’autoconsommation. Le contrôle sera désormais fait par le CONSUEL (Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité) qui délivrera une attestation de qualité.

  • Mesure 3

    Ouvrir de nouvelles possibilités pour l’autoconsommation collective en élargissant aux projets dont l’ensemble des consommateurs et producteurs sont situés dans un rayon d’un kilomètre. Cela permet ainsi de développer les éco-quartiers comme à Lyon Confluence, et d’optimiser l’autoconsommation en regroupant des bâtiments ayant des moments de consommation différents.

  • Mesure 4

    Faciliter le financement des projets d’autoconsommation individuelle et collective en rendant possible le tiers investissement. Objectif : faciliter le financement des projets, pour permettre aux particuliers d’éviter de payer l’ensemble du projet à son démarrage. Pour un projet de 3 kW, cela évite au particulier un investissement de 6 000 euros.

  • Mesure 5

    Lancer un appel à projets d’autoconsommation collective et augmenter la puissance maximale des projets éligibles à l’appel d’offres autoconsommation. Objectif : accélérer le déploiement de l’autoconsommation.

Le plan de mise en œuvre de ces mesures seront bientôt dévoilé par le Gouvernement.

Retrouvez l’intervention complète de Sébastien Lecornu, Secrétaire d’Etat, annonçant les mesures de « Place au soleil » :