Le parc nucléaire français

Le nucléaire est la première source d’énergie utilisée en France.

Avec 58 réacteurs répartis sur 18 sites, la France dispose du parc nucléaire le plus important du monde en proportion de sa population.

Il produit près de 405 TWh chaque année soit environ 72 % de la production électrique française.

La situation préoccupante du nucléaire 

Cependant ce parc est vieillissant. En effet, les premiers réacteurs ont été construit dans les années 1950/1960. Aujourd’hui, 12 réacteurs ont été arrêtés, 9 sont en cours de démantèlement et 42 réacteurs ont plus de 30 ans (durée initiale de fonctionnement prévue).

Pour subvenir tout de même aux besoins énergétiques de la France, EDF a lancé un « grand carénage » visant à l’allongement de la durée d’exploitation jusqu’à 50 ou 60 ans.

Mais cela a un coût (estimé à environ 55 milliards d’euros d’ici 2025 selon EDF) et ce n’est pas durable ! De plus la sécurité des sites est de plus en plus remise en question notamment après l’incident de Fukushima.

Donc une fois cette période de sursis passée, que se passera t’il ? Comment couvrirons-nous les besoins énergétiques de la France tout en sécurisant la population vis à vis des risques nucléaires ?

Le démantèlement des centrales

Le nucléaire pose aussi la question du démantèlement des centrales qui ne peuvent plus fonctionner.

C’est le cas par exemple de la centrale de Brennilis mise en service en 1967 et arrêtée en…1985.

Depuis cette date, le démantèlement de la centrale bretonne n’est toujours pas terminé, soit plus de 30 ans après son arrêt, et il devrait se terminer en 2032 ! Le coût total de ce chantier devrait atteindre les 482 millions d’euros.

9 centrales au total attendent leur destruction.

Mais, avec l’exemple de Brennilis, il semble que la filière nucléaire n’avait manifestement pas anticipé le démantèlement avec des incertitudes sur les délais réels et les coûts rattachés…

Une consommation qui augmente

En 40 ans, la consommation d’électricité en France a augmenté de 280 % (Source EDF). Même si elle se stabilise ces dernières années, il n’en est pas moins que, avec l’arrêt de certaines centrales et le vieillissement du réseau de transport, la production primaire tend à augmenter.

évolution consommation électricité

Nous l’avons aussi vu lors des derniers évènements climatiques (vagues de grands froids et de canicules) les risques de coupures sont bien réels.

Une réalité notamment affichée avec le nouveau compteur Linky qui permet au gestionnaire de réseau de pouvoir délester le réseau temporairement en cas de problèmes d’approvisionnement.

Un réseau de transport inadapté

baromètre électricité

Pour que l’électricité arrive dans votre foyer via le réseau, il faut qu’elle soit transportée d’un point A à un point B.

Sauf que la production d’électricité par le réseau a un rendement énergétique de 39 % due aux déperditions de production et de transport. Donc il faut produire 100 kWh pour fournir finalement 39 kWh soit 2,5 fois plus que ce qui est consommé au final !

Ces pertes significatives sont principalement dues à l’énergie qui se dissipent sur les lignes à haute et très haute tension. Pour remédier à cela des travaux d’ampleur sont à mener sur les lignes.

L‘avenir de la filière électrique est aujourd’hui préoccupante.

N’attendez plus, produisez vous même votre propre énergie avec Inolys !

Une électricité toujours plus chère

Vous l’avez sûrement remarqué ; votre facture d’électricité augmente d’année en année.

Comment se compose le prix de l‘électricité et pourquoi celui-ci augmente ?

hausse électricité
1
2
1

Fourniture énergie

Comprenant le cout fixé par l’Etat partir des coûts supportés par les fournisseurs (coûts d’approvisionnement en énergie et coûts de commercialisation.

2

Taxes et transports 

L’État ou les collectivités locales déterminent les taxes ainsi que les coûts de transport et de distribution de l’électricité.
4 taxes principales :

  • Contribution au service public de l’électricité (CSPE)
  • Taxe sur la consommation finale d’électricité (TCFE)
  • Contribution tarifaire d’acheminement (CTA)
  • Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Composition de  votre facture d’électricité

L’électricité est l’énergie la plus taxée. Les taxes représentent en effet 2/3 du prix de votre facture.

Détails des taxes :

CSPE

Payée par tous les consommateurs d’électricité, la Contribution au Service Public de l’électricité (CSPE) est destinée à financer le développement des énergies renouvelables.

TCFE

Les Taxes communales et départementales sur la consommation finale d’électricité (TCFE et TDCFE) sont déterminées et perçues localement par les collectivités locales communales et départementales.

CTA

La Contribution tarifaire d’acheminement (CTA) finance une partie des retraites des agents des industries électriques et gazières.

TVA

Une TVA réduite à 5,5% s’applique sur le montant de l’abonnement ainsi que sur la CTA. Une TVA à 20% s’applique sur le montant des consommations ainsi que sur la CSPE et la TCFE.

AUGMENTATION MOYENNE DES TARIFS D’ÉLECTRICITÉ

8%

D’AUGMENTATION / AN SUR VOTRE FACTURE

2,5 %

PRIX DU KW HT

2 %

ACHEMINEMENT

2 %

CSPE

0,5 %

CTA

1 %

TCFE

*Augmentations moyennes constatées sur des factures annuelles de 2004 à 2017.

Les raisons :

Comme vu dans les parties précédentes, l’entretien du parc nucléaire, le démantèlement des centrales et la rénovation du réseau de distribution sont 3 des principales raisons de cette augmentation.

Il faut ajouter aussi le rattrapage des manques à gagner d’EDF pour 2012-2013 et 2014 ainsi que le développement des énergies renouvelables dans le cadre de la Loi Transition énergétique.

Enfin, il faut savoir que la France dispose d’un des tarifs les plus bas du marché européen.

prix-electricite-europe

Si nous comparons avec nos voisins allemands, ceux-ci payent une électricité 75 % plus chère qu’en France. Une taxe écologique est aussi en place en Allemagne visant à modérer les consommations d’électricité des ménages er à encourager ceux-ci à opter pour des solutions utilisant les énergies renouvelables.

Un tarif français qui est donc exceptionnel et qui n’est pas viable durablement.

Le Sénat prévoit par ailleurs une augmentation des prix de 50 % d’ici 2020.

OUI LES TARIFS AUGMENTENT ET OUI VOUS N’AVEZ PAS D’AUTRES CHOIX QUE DE PAYER… OU PRESQUE !

Avec Inolys, contrez les hausses de tarifs en passant à l’autoconsommation. Avec notre solution, vous produisez  et consommez votre propre électricité et ne payez que l’essentiel ! Moins de taxe, plus de confort, des économies significatives sur vos factures et un geste en faveur de la transition écologique !

énergies renouvelables

Un cadre législatif en faveur des énergies renouvelables

Promulguée en août 2015, la Loi de Transition énergétique pour la croissance verte fixe des plans d’actions précis pour « permettre à la France de contribuer plus efficacement à la lutte contre le dérèglement climatique et à la préservation de l’environnement, ainsi que de renforcer son indépendance énergétique tout en offrant à ses entreprises et ses citoyens l’accès à l’énergie à un coût compétitif. »

Les objectifs 

« La transition énergétique vise à préparer l’après pétrole et à instaurer un modèle énergétique robuste et durable face aux enjeux d’approvisionnement en énergie, à l’évolution des prix, à l’épuisement des ressources et aux impératifs de la protection de l’environnement. »

Les objectifs à moyen et long termes fixés par la Loi :

  • Développer les énergies renouvelables

    Porter la part des énergies renouvelables à 32 % de la consommation finale d’énergie en 2030 et à 40 % de la production d’électricité

  • Réduire la consommation d’énergie finale de 50 %

  • Affirmer un droit à l‘accès de tous à l’énergie

  • Réduction des gaz à effet de serre de 40 %

  • porter la part du nucléaire dans la production d‘électricité à 50% à l’horizon 2025

Devenez acteur de votre transition énergétique !

Inolys accompagne les foyers français dans leur transition avec un système photovoltaïque en autoconsommation respectueux de l’environnement et des objectifs de la Loi.

Vers un nouveau mode de production et de consommation

Vous l’avez compris en lisant les parties précédentes : le système énergétique français doit entrer dans une révolution sans précédent.

Une révolution qui doit impliquer chaque acteur : entreprises, collectivités et citoyens.

La maîtrise de l’énergie devient une nécessité et la France mise sur les énergies renouvelables pour pouvoir atteindre l’objectif de baisser de 50 % la part du nucléaire à l’horizon 2025.

En tant que citoyens, comment devenir acteur de sa transition ?

renouvelables autoconsommation avenir

Une solution accessible et rentable : l’autoconsommation.

Dernièrement encadré par la loi du 24 février 2017, l’autoconsommation est en plein développement.

Selon la définition, une opération d’autoconsommation individuelle désigne « le fait pour un producteur, dit autoproducteur, de consommer lui même et sur un même site tout ou partie de l’électricité produite par son installation. La part de l’électricité produite qui est consommée l’est soit instantanément, soit après une période de stockage. »

En juillet dernier, Nicolas Hulot annonçait que 14 000 foyers consommaient d’ores et déjà leur propre énergie et que l’Etat a choisi de soutenir le développement du solaire photovoltaïque.

L’autoconsommation en marche !

Le « consommer local » est aujourd’hui devenu une évidence.

Pourquoi pas pour votre énergie ?!

Avec un cadre législatif incitatif et un contexte économique favorable, l’autoconsommation est en marche donnant la possibilité à chaque foyer français de devenir producteur de sa propre énergie.

Une révolution d’autant plus attractive dans un contexte où les prix de l’électricité augmentent d’année en année tandis que ceux du photovoltaïque diminuent considérablement.

Le champ des possibles est désormais ouvert à de nouveaux modes de production où le consommateur est acteur de sa propre transition énergétique !

Plus de 14 000 foyers français produisent et consomment leur propre électricité !

portes ouvertes inolys

Portes ouvertes Inolys : rencontre avec des autoconsommateurs

Vous avez entendu parler de l'autoconsommation mais avez peur de sauter le pas ? Vous avez des questions quant à l'installation, l'utilisation quotidienne et les économies réellement réalisées grâce à notre système en autoconsommation…
recyclage panneaux véolia

Le recyclage des panneaux photovoltaïques désormais possible en France

Les détracteurs de l’énergie solaire prônant que les panneaux photovoltaïques ne sont pas recyclables vont avoir du mal à soutenir leur propos avec cette toute nouvelle usine Véolia. Installée à Rousset, près d’Aix-en-Provence,…
place au soleil

Les mesures « Place au soleil » en faveur du développement de l’énergie solaire en France

Dans un contexte de libération des énergies renouvelables et plus particulièrement de l’énergie solaire pour atteindre les objectifs fixés par la Loi Transition énergétique, le Gouvernement a lancé fin juin le plan « Place au soleil ». Une…

L’avis d’Inolys sur l’autoconsommation électrique pour les particuliers

Face au prix de l’électricité en France, de plus en plus de particuliers se tournent vers l’autoconsommation électrique. Qu’entendons-nous par autoconsommation électrique ? C’est la possibilité aux propriétaires de panneaux solaires…

Visualisez une installation INOLYS pas à pas

Avec cette vidéo, découvrez comment se déroule une installation en autoconsommation Inolys de A à Z ! Etape par étape, nous vous montrons concrètement comment nous intervenons et quel est le rendu final.

Autoconsommation photovoltaïque : le soutien de l’ADEME

L’agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’énergie (ADEME) a publié le 1er février son avis concernant l’autoconsommation d’électricité d’origine photovoltaïque. L’ADEME en est, elle aussi, convaincue :…
augmentation tarifs elec

Confirmation de l’augmentation des prix de l’électricité : que payez-vous en réalité ?

C’est officiel, depuis le 1er février 2018, les tarifs réglementés de vente d'électricité appliqués à environ 27 millions de clients ont progressé de 0,8% en moyenne. Mais comment se décortique aujourd’hui le prix de notre électricité ? Que paye t’on réellement ? Pourquoi les tarifs ne font qu’augmenter ?
Baromètre énergie renouvelable 2018

Energies renouvelables : les français prêts à s’équiper en 2018 !

C’est le principal constat des résultats de la 8ème édition du baromètre annuel « Les Français et les énergies renouvelables » via un sondage OpinionWay pour Qualit’ENR, paru le 1er février 2018. La proportion de Français ayant l’intention de s’équiper en énergies renouvelable repart à la hausse : ils sont 27% (+5 points) à déclarer envisager de s’équiper d’au moins un dispositif. Les équipements les plus plébiscités sont les panneaux photovoltaïques, les chauffe-eau solaires, les systèmes solaires combinés chauffage/eau chaude, et les pompes à chaleur.

Les énergies renouvelables bientôt compétitives face aux énergies fossiles

Deux études parues début janvier montrent les évolutions significatives des énergies renouvelables. L’une évoque la baisse constante des coûts de production des énergies renouvelables pouvant d’ici 2020 concurrencer les énergies fossiles et l’autre fait un bilan sur la consommation électrique française dont 19% est couverte par les énergies renouvelables !

Sans engagement et gratuit

Demandez votre étude personnalisée