Comme chaque année au 1er août, la Commission de Régulation de l’Énergie fixe les nouveaux tarifs réglementés de l’énergie. Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007, le tarif réglementé de l’électricité et du gaz ne cesse d’augmenter et malheureusement pour les consommateurs, l’année 2020 ne devrait pas déroger à la règle.

En effet, le tarif EDF a déjà bondi de 7,13% en 2019. Dès le 1er Janvier 2020, les tarifs de l’électricité pourrait augmenter de 3 à 4% supplémentaires. Pour que l’impact de cette augmentation sur nos finances soit minime, il est possible de l’anticiper grâce à quelques astuces.

Rester informer de l’évolution du marché de l’électricité

Pour ne pas avoir de mauvaises surprises sur sa facture d’électricité, il faut rester au fait des changements que subit le marché. Entre l’augmentation du tarif réglementé et les ajustements réalisés par les différents fournisseurs, il y a de quoi avoir le tournis. Pour vous informer en temps réel, nous vous conseillons de vous tenir informer sur le site de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) et de la Commission européenne.

Connaitre le prix du kilowattheure (kWh)

Lorsque l’on parle de hausse des tarifs de l’électricité, c’est en réalité le prix du kWh qui augmente. Le prix du kWh fixé chaque année par le gouvernement est appelé tarif réglementé en vigueur ou TRV. Il ne s’applique que pour le fournisseur historique d’électricité EDF, mais les fournisseurs alternatifs comme Direct Energie ou encore Eni se base sur le TRV pour fixer le tarif de leurs offres de marché. Cependant, ces derniers ne sont pas soumis au TRV et peuvent changer leurs tarifs du kWh quand ils le souhaitent.

Le prix du kWh est tout sauf une valeur fixe. Il varie selon le fournisseur, l’offre, et même la zone géographique. Ainsi, il est établi par :

  • L’Etat : révision annuelle du TRV
  • Les fournisseurs alternatifs : ils peuvent le faire à n’importe quel moment
  • Votre zone géographique : selon la zone Enedis dans laquelle vous êtes, le prix du kWh peut varier.
  • Votre offre : certaines offres proposent le kWh moins cher à certaines heures de la journée.

Souscrire chez un concurrent d’EDF

Comme expliqué plus haut, EDF est le seul fournisseur d’électricité à être soumis au tarif réglementé en vigueur (ce qui ne l’empêche pas de proposer des offres de marché). De ce fait, le fournisseur historique est le plus cher sur le marché de l’énergie puisque les autres fournisseurs proposent des tarifs inférieurs au TRV.

Les fournisseurs alternatifs d’électricité se sont multipliés depuis l’ouverture du marché de l’énergie. Ils sont aujourd’hui une trentaine à faire concurrence au fournisseur historique, en proposant des offres toujours plus abordables et avantageuses. Choisir un concurrent d’EDF permet de réaliser d’importantes économies sur votre facture. En effet, pour être compétitifs les fournisseurs alternatifs proposent le kWh à un prix inférieur au TRV, leurs offres sont donc moins chères. Autre avantage, vous pouvez souscrire à une offre fixe dont le prix ne sera pas impacté par les variations du TRV.

Enfin, les concurrents d’EDF disposent d’offres variées comme des offres vertes ou encore 100% en ligne. Avec ces offres adaptées au profil des consommateurs, vous allez forcément trouver celle qui vous convient. Retrouvez plus d’informations sur les concurrents d’EDF en cliquant ici.

L’évolution des tarifs de l’électricité en France

De quoi se compose le prix de l’électricité ?

Le tarif de l’électricité se décompose en trois parts : la fourniture d’énergie, l’acheminement et les taxes.

La part de la fourniture d’énergie représente 37% de la facture d’énergie. Cette part, fixée par le gouvernement, comprend le coût de production de l’électricité et le coût de sa commercialisation.

L’acheminement de l’électricité qui correspond à 30% de votre facture prend en compte le tarif de l’utilisation du réseau d’électricité public. C’est la Commission de Régulation de l’Énergie qui fixe le prix de l’acheminement de l’électricité.

Les taxes (33% de la facture) sont variées et décidées par l’Etat. Parmi ces taxes, on peut citer la TVA, la CTA ou encore la TCFE.

La comparaison avec nos voisins européens

Malgré une hausse constante des tarifs de l’électricité, la France est l’un des pays européens où cette énergie est la moins chère. En effet, grâce à son important parc nucléaire qui produit 77% de l’électricité, la France peut proposer une électricité moins chère que certains de ses voisins. On estime qu’en Europe, le prix du kWh varie de 10 centimes en Bulgarie, à 28 centimes en Belgique. La France se situe au milieu de ce classement avec un kWh légèrement inférieur à 17 centimes d’euros.

Cependant, dans une quinzaine de pays comme la Finlande ou encore la Suède, l’électricité est moins chère qu’en France. Cela est dû à la fiscalité française, particulièrement lourde. Si pendant longtemps l’argument principal pour expliquer le faible tarif de l’électricité française était la puissance de son parc nucléaire, on peut désormais y mettre un bémol. En effet, le prix du kWh aux Pays-Bas est inférieur à celui de la France alors que ce pays ne possède pas de centrale nucléaire.

La solution pour faire baisser vos factures d’électricité

Avez-vous songé à l’autoconsommation ?

Si vous n’en pouvez plus de la hausse permanente du tarif réglementé de l’électricité, avez-vous songé à l’autoconsommation ? Consommer l’électricité que vous produisez chez vous peut être une solution pour faire des économies sur le long terme ! En plus d’utiliser une électricité locale et éco-responsable, cela vous permettra d’être en partie indépendant quand à votre consommation d’électricité

Vous pouvez devenir autonome, produire et consommer votre propre électricité grâce à l’installation de panneaux solaires sur votre toiture. INOLYS vous accompagne dans votre projet en autoconsommation de l’étude de votre logement à la pose d’une centrale photovoltaïque sur votre habitation. Pour débuter, nous pouvons réaliser votre étude personnalisée gratuitement et sans engagement pour vous proposer une offre adaptée à vos besoins !

Des aides financières sont également apportées par les collectivités territoriales et l’Etat pour les ménages qui envisagent d’installer des équipements pour produire de l’électricité dans leur propriété.